Qu'est-ce que le Bitcoin ?

hero illustration

Qu'est-ce que le Bitcoin ?

Le Bitcoin est une monnaie numérique qui utilise un grand registre virtuel pour enregistrer les transactions qui ont lieu sur son réseau. Tout le monde peut envoyer, recevoir et détenir des bitcoins car son réseau n'a pas besoin de l'autorisation des gouvernements ou des banques pour fonctionner. Les utilisateurs n'ont besoin que d'un portefeuille pour détenir et envoyer des crypto-monnaies, et non d'un compte bancaire.

Le bitcoin a été inventé en 2008 par un individu ou un groupe d'individus utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. La technologie a été décrite dans un livre blanc désormais célèbre et a été rendue publique un an plus tard. L'idée centrale du bitcoin est qu'il peut servir d'alternative à la monnaie "fiduciaire" émise par les gouvernements, comme le dollar, la livre ou l'euro, qui est sous le contrôle des institutions centrales et qui est intrinsèquement inflationniste. C'est en partie pour cette raison que le nombre de bitcoins est limitée à 21 millions - une limite stricte qui, selon les estimations, sera atteinte en 2140.

Le bitcoin ne connaît pas de frontières et peut être utilisé pour effectuer des paiements directs dans n'importe quelle partie du monde, y compris dans les régions où une grande partie de la population n'est pas bancarisée. Cela fait du bitcoin une monnaie de pair à pair, car il élimine les intermédiaires comme les banques lorsqu'il est transféré entre des personnes.

Le bitcoin peut être utilisé pour acheter n'importe quoi, de l'épicerie au billet d'avion, et peut même être utilisé comme garantie pour obtenir un prêt hypothécaire dans certains pays.

garantie pour obtenir un prêt hypothécaire dans certaines régions des États-Unis. En d'autres termes, vous pouvez faire beaucoup des mêmes choses que vous pouvez faire avec des dollars, des livres ou des euros avec le bitcoin.

Comment fonctionne Bitcoin ?

Les bitcoins peuvent être envoyés d'un portefeuille à un autre en saisissant l'adresse unique du destinataire. Un portefeuille est comme votre propre compte bancaire sur le réseau Bitcoin et une adresse unique est comme votre numéro de compte bancaire.

La principale différence réside dans le fait que vous pouvez opérer de manière semi-anonyme puisque vous n'êtes pas obligé de révéler votre identité lorsque vous créez un portefeuille Bitcoin si vous ne le souhaitez pas.

Mais comme Bitcoin conserve un enregistrement transparent et permanent de l'activité sur son grand livre numérique, les transactions entre adresses peuvent toujours être consultées par n'importe quel membre du public.

Chaque transaction Bitcoin est confirmée simultanément par des dizaines de milliers d'utilisateurs d'ordinateurs indépendants dans le monde entier, appelés validateurs. Ils font fonctionner le réseau à toute heure du jour et de la nuit. N'importe qui peut vérifier les transactions sur le réseau Bitcoin à condition de télécharger l'historique complet de sa blockchain et d'avoir la puissance informatique adéquate pour le faire.

Les validateurs ont le droit de voter sur les modifications du fonctionnement de Bitcoin. Plus de 50 % des validateurs doivent approuver un changement avant qu'il ne soit mis en place.

Qui a créé le bitcoin ?

L'identité du créateur du bitcoin est peut-être le plus grand mystère de l'espace des blockchains..

En 2008, un individu utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto a publié un livre blanc sur le bitcoin qui soulignait le besoin d'une monnaie numérique de gré a gré.

Trois ans plus tard, Nakamoto a été entendu en ligne pour la dernière fois après avoir écrit un courriel disant : "Je suis passé à d'autres choses."

Depuis lors, les spéculations vont bon train sur le fait que Hal Finney, un cryptographe et ingénieur en informatique, était l'esprit derrière Bitcoin - une affirmation que Finney a démentie jusqu'à sa mort en 2014. Finney a été le destinataire du tout premier bitcoin transféré par Nakamoto en 2009. Les deux hommes ne se sont apparemment jamais rencontrés, mais ils correspondaient par le biais d'une liste de diffusion sur la cryptographie.

Au fil des ans, un certain nombre de personnes figurant sur la même liste de diffusion de développeurs et de passionnés de crypto-monnaies ont prétendu être Satoshi Nakamato, mais aucune de ces affirmations n'a été fermement prouvée.

Le portefeuille de Nakamoto contient toujours 1 million de bitcoins, soit près de 5 % des bitcoins qui seront jamais créés. Il est fort probable que le ou les véritables architectes du Bitcoin possèdent les clés privées de ce portefeuille.

Qu'est-ce que la proof of work (preuve de travail) ?

La proof of work (POW) est un système qui ajoute de nouveaux blocs à une blockchain. Il se caractérise par le fait que les mineurs utilisent des ordinateurs à forte consommation d'énergie pour résoudre des équations mathématiques complexes dans le but d'obtenir des récompenses dans la monnaie locale de la blockchain sur laquelle ils travaillent.

La PoW est essentielle à l'enregistrement des transactions sur les blockchains de crypto-monnaies comme le Bitcoin, le Litecoin et le Monero. PoW est l'un des nombreux mécanismes de consensus utilisés pour réguler et maintenir les grands registres numériques.

Le concept de PoW est apparu dans les années 1990 pour lutter contre les spams grâce à l'utilisation de la puissance de calcul distribuée. Mais le concept a vraiment pris son envol lorsque sa technologie a été appliquée pour la première fois au bitcoin en 2008.

Qu'est-ce qu'une attaque à 51 % ?

Une attaque à 51 % est un type de piratage malveillant qui utilise la puissance de hachage, ou puissance minière, pour contrôler et réorganiser une blockchain Proof of Work et dépenser des crypto-monnaies de manière illicite.

Les attaques à 51 % ne sont viables que sur les blockchains qui utilisent des algorithmes de consensus Proof of Work, comme Litecoin, Bitcoin Cash ou Ethereum Classic.

Si un individu ou un groupe possède plus de 51 % de la puissance de hachage totale d'une blockchain, il peut en théorie utiliser ce pouvoir majoritaire pour modifier le fonctionnement de la blockchain.

Plus précisément, il pourrait dépenser des pièces qu'il ne possède pas, ou dépenser les mêmes pièces plusieurs fois. C'est ce qu'on appelle la double dépense.

Par exemple, en janvier 2020, un fork plus récent du bitcoin appelé Bitcoin Gold a été attaqué à 51 %, les pirates ayant pu dépenser deux fois des pièces qu'ils ne possédaient pas. En août 2020, Ethereum Classic a été attaqué à 51 % à trois reprises.

Les blockchains qui ont subi une attaque à 51 % peuvent rapidement perdre les investisseurs et les partisans.

Plus la blockchain est petite, et plus la puissance de hachage nécessaire à son fonctionnement est faible, plus elle est susceptible d'être vulnérable à une attaque à 51 %.

Le bitcoin pourrait-il subir une attaque à 51 % ?

En tant que blockchain Proof of Work, en théorie, le bitcoin pourrait subir une attaque à 51 %. Mais en pratique, c'est impossible. Une telle attaque devrait être menée par un groupe de hackers extraordinairement bien financé.

En général, le coût incroyablement élevé de l'acquisition d'une puissance de hachage suffisante pour mener une attaque de 51 % sur la blockchain du bitcoin l'empêche de se produire.

Certains chercheurs estiment qu'il en coûterait plus de 890 000 dollars par heure pour louer suffisamment de puissance minière pour attaquer la blockchain Bitcoin de cette manière. Non seulement il s'agirait probablement d'une entreprise non rentable, mais la répartition mondiale des mineurs de bitcoins et des machines minières signifie qu'il serait pratiquement impossible d'avoir accès à une puissance de hachage suffisante pour mener une attaque de 51 % sur le bitcoin.

La blockchain de Bitcoin n'a jamais été piratée avec succès par quiconque depuis son lancement public en janvier 2009.

Pourquoi l'offre de bitcoins est-elle limitée à 21 millions ?

L'offre de Bitcoin est limitée à un maximum de 21 millions afin de contrôler l'inflation de la monnaie.

Comme l'offre de bitcoins est limitée et connue à l'avance, chaque unité de BTC a tendance à valoir plus qu'elle ne valait par rapport aux monnaies nationales inflationnistes au fil du temps.

La limite de l'offre de Bitcoin, fixée à 21 millions, a été définie dans le code lors de sa création en 2008 et ne peut être modifiée sans l'accord de 95 % des groupes disparates qui la soutiennent (mineurs, développeurs et utilisateurs).

Les monnaies émises par les gouvernements, comme le dollar américain ou l'euro, sont le contraire. Les banques centrales, qui gèrent les monnaies nationales, peuvent changer leurs règles à tout moment et émettre beaucoup de nouvelles unités, ce qui dévalue les unités déjà existantes.

La méthode la plus utilisée pour émettre de nouvelles unités de monnaies nationales s'appelle “l'assouplissement quantitatif”. Cette mesure, autrefois prise en urgence par les banques centrales en période de crise économique, est devenue tout à fait banale. C'est l'une des raisons pour lesquelles la valeur du bitcoin a augmenté si rapidement au cours de la dernière décennie.

Qu'est-ce que le bitcoin halving ?

La division par deux des bitcoins est l'une des caractéristiques les plus importantes de la crypto-monnaie Bitcoin. La division par deux des bitcoins consiste à réduire de moitié le nombre de nouveaux bitcoins créés.

Le plafond absolu de Bitcoin est de 21 millions d'unités : il n'y aura donc jamais plus de 21 millions de Bitcoin crées.

En fixant un plafond ou une limite au nombre de nouvelles pièces qui peuvent être créées, et en divisant par deux la quantité de nouveaux bitcoins qu'il est possible de créer tous les quatre ans environ, on agit comme une mesure déflationniste pour maintenir la valeur de chaque pièce aussi élevée que possible. En général, la division par deux du bitcoin exerce une pression à la hausse sur le prix du bitcoin.

Les précédentes réductions de moitié du bitcoin, qui ont eu lieu en 2012, 2016 et 2020, ont coïncidé avec de fortes hausses du prix du bitcoin.

Il est facile de comparer cette stratégie à celle des banques centrales, qui créent régulièrement de nouvelles unités de leur monnaie (dollars, euros ou yens, par exemple). La création de nouvelles unités d'une monnaie est l'un des principaux moteurs de l'inflation. L'inflation réduit la valeur des unités monétaires existantes, ce qui rend relativement plus cher l'achat de biens et de services dans une économie.

Comment fonctionne la division en deux (halving) de Bitcoin ?

Chaque division en deux est inscrite dans le code du logiciel Bitcoin et se produit automatiquement lorsqu'un certain nombre de blocs ont été minés.

De nouveaux bitcoins sont créés chaque fois qu'un nouveau bloc de transactions Bitcoin est ajouté à la blockchain. En récompense de la puissance de calcul et de l'énergie qu'ils dépensent pour résoudre des énigmes complexes et confirmer la validité des blocs, les mineurs reçoivent des récompenses sous forme de nouvelles unités de bitcoins.

Lorsque le bitcoin a été lancé en janvier 2009, la récompense de bloc donnée aux mineurs pour le traitement des blocs de transactions était de 50 bitcoins (BTC). Les mineurs traitent les blocs de Bitcoin en moyenne une fois toutes les 10 minutes.

La première division par deux du bitcoin a eu lieu le 28 novembre 2012, après que 210 000 blocs aient été minés et 10,5 millions de BTC créés. Cette action prédéfinie a réduit de moitié la récompense du bloc, qui est passée de 50 BTC à 25 BTC.

La deuxième réduction de moitié de Bitcoin a eu lieu le 9 juin 2016, après que les mineurs aient traité 420 000 blocs, et la récompense de bloc Bitcoin a de nouveau été réduite de moitié, passant de 25 BTC à 12,5 BTC.

La troisième réduction de moitié des bitcoins a eu lieu le 11 mai 2020, lorsque 630 000 blocs de bitcoins avaient été minés avec succès, et la récompense par bloc a été divisée par deux, passant de 12,5 BTC à 6,25 BTC.

Quand aura lieu la prochaine division (halving) du bitcoin en 2024 ?

La quatrième réduction de moitié des bitcoins devrait avoir lieu en mai 2024, lorsque 840 000 blocs de bitcoins auront été minés. À ce moment-là, la récompense en blocs de bitcoins accordée aux mineurs sera automatiquement réduite de moitié, passant de 6,25 BTC à 3,125 BTC.

La dernière réduction de moitié aura lieu en 2140, lorsque le nombre total de bitcoins existants atteindra l'offre maximale de 21 millions.

Comment le bitcoin s'est-il comporté par rapport au S&P 500, au NASDAQ et à l'or au cours des cinq dernières années ?

Le bitcoin a fortement surperformé les actions et les matières premières au cours des cinq dernières années.

Au cours de cette période, le prix du bitcoin a augmenté de 339 %, contrairement au S&P 500 et au NASDAQ qui se sont appréciés respectivement de 60 % et 85 %. La valeur de l'or n'a augmenté que de 34 % au cours des cinq dernières années.

En examinant de plus près l'historique des prix du bitcoin, nous pouvons constater que le prix de l'actif numérique a augmenté de près de 195 000 % depuis qu'il a été évalué à environ 10 $ en août 2012.

En novembre 2021, le bitcoin a franchi une nouvelle étape en revendiquant brièvement une capitalisation boursière de 1.3 milliards de dollars.

Les investisseurs institutionnels ont considéré le bitcoin avec appréhension pendant la majeure partie de son histoire, mais commencent maintenant à lui accorder une plus grande reconnaissance.

Les produits d'investissement liés au bitcoin sont de plus en plus nombreux à faire leur entrée sur les marchés boursiers réglementés américains, européens et internationaux.

Les régulateurs s'intéressent désormais de près au bitcoin et aux autres crypto-actifs qui ont suscité un vif intérêt de la part des investisseurs institutionnels et des particuliers du monde entier.

Où et comment puis-je acheter des bitcoins ?

Vous pouvez acheter des bitcoins dans un certain nombre de points de vente accessibles en ligne. Les bourses et les courtiers sont les endroits les plus courants pour acheter des bitcoins.

Vous pouvez vous inscrire sur ces places de marché en présentant une pièce d'identité, comme un permis de conduire, et votre justificatif de domicile. Certains échanges non réglementés peuvent vous permettre de sauter ces étapes, mais cela les rend intrinsèquement plus risqués.

Une fois que vous vous êtes inscrit à une bourse en ligne, vous pouvez déposer de l'argent sur votre compte en utilisant des méthodes de paiement comme Visa, Mastercard ou PayPal.

Cependant, les bourses de crypto-monnaies ne sont pas toujours le moyen le plus sûr d'acheter des bitcoins. Par le passé, les bourses ont été la cible de pirates informatiques ou ont été sujettes à des fraudes en raison de l'absence de réglementation dans ce secteur.

Certains investisseurs considèrent que l'achat d'ETPs (exchange traded products) est le meilleur moyen d'acquérir des bitcoins. Les ETPs sont des produits financiers réglementés qui suivent avec précision le prix d'un actif sous-jacent et se négocient sur des bourses réglementées et reconnues, tout comme les actions d'une entreprise.

Les ETPs permettent aux investisseurs de s'exposer aux actifs numériques sans prendre les risques liés à l'utilisation de bourses non réglementées ou au stockage de crypto-monnaies.

ETC Group propose un ETP Bitcoin qui est coté sur les plus grandes places boursières d'Europe. Le produit est 100 % adossé physiquement à des bitcoins qui sont stockés de manière sécurisée dans des “cold wallets” hors ligne auprès de dépositaires agréés.

Que puis-je acheter avec des bitcoins ?

Vous pouvez utiliser Bitcoin pour acheter un grand nombre de produits et de services que vous auriez autrement payés en espèces.

Selon l'endroit où vous vous trouvez dans le monde, vous pouvez faire des réservations d'hôtel, réserver des billets d'avion et manger au restaurant en dépensant des bitcoins. Les gros détenteurs peuvent même acheter des voitures de sport auprès de concessionnaires favorables aux crypto-monnaies.

Dans certains pays, vous pouvez également utiliser le bitcoin (BTC) comme garantie pour obtenir un prêt auprès d'un prêteur ou l'utiliser pour verser un acompte sur une maison.

La première transaction commerciale impliquant des bitcoins a eu lieu en 2010, lorsque le programmeur américain Laszlo Hanyecz a acheté deux pizzas pour 10 000 BTC, soit 40 dollars à l'époque.

L'une des façons les plus simples d'effectuer des achats avec des bitcoins est d'utiliser une carte de débit en bitcoins. Cette carte convertit les bitcoins en monnaie fiduciaire (dollars ou euros) lorsqu'elle est présentée à la caisse. Vous pouvez également utiliser un portefeuille en ligne pour transférer des bitcoins et effectuer des achats quotidiens.

Des dizaines de milliers d'entreprises dans le monde entier acceptent les bitcoins comme moyen de paiement, et leur nombre augmente chaque jour.

Bitcoin Cash est-il identique à Bitcoin ?

Non, Bitcoin Cash (BCH) n'est pas identique au Bitcoin (BTC). Il s'agit d'une crypto-monnaie distincte dotée de sa propre blockchain et qui est le sous-produit d'un différend entre développeurs au sein de la communauté Bitcoin.

Le Bitcoin Cash a été créé en 2017 par un groupe de développeurs Bitcoin qui estimaient que la crypto-monnaie originale aurait dû prendre une direction différente afin d'accroître son adoption et son utilisation dans le monde entier.

Bitcoin Cash a été créé par un "hard fork": où les développeurs ont fait une version modifiée du code original du Bitcoin.

L'un des éléments qui distingue le Bitcoin Cash du Bitcoin est la taille de ses blocs. Les blocs du Bitcoin Cash sont plus grands afin de pouvoir stocker plus de transactions et d'avoir un débit plus rapide, c'est-à-dire la vitesse à laquelle les transactions sont confirmées.

Le Bitcoin Cash conserve certaines des propriétés de Bitcoin, à savoir sa rareté et son modèle de consensus (Proof of Work). Le Bitcoin Cash et le Bitcoin partagent tous deux un plafond de 21 millions d'unités que leurs mineurs respectifs se disputent.

Disclosure | Copyright © 2022 ETC Group. All rights reserved

Plus d'articles