Qu'est-ce que le DeFi ?

hero illustration

Qu'est-ce que la finance décentralisée ?

La finance décentralisée (ou DeFi) est un système par lequel les utilisateurs peuvent avoir accès à des produits financiers tels que le prêt et l'emprunt de crypto-monnaies sans avoir besoin de consulter des institutions financières centralisées comme les banques. En effet, la DeFi est alimenté par la technologie blockchain et l'utilisation de crypto-monnaies.

Les plateformes DeFi sont ouvertes à tous et les transactions qui y sont effectuées sont enregistrées sur des grands registres numériques publiques. Les utilisateurs doivent normalement donner peu ou prou d'informations privées pour participer au système. Cela n'a rien à voir avec les critères de connaissance du client et de lutte contre le blanchiment d'argent auxquels les utilisateurs doivent satisfaire s'ils veulent s'inscrire dans une banque ou profiter de l'ensemble des services financiers qu'elle propose.

Les plateformes DeFi sont également une option plus flexible pour les personnes qui cherchent à prêter, emprunter et échanger des crypto-monnaies car elles fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La DeFi offre souvent des coûts de transaction inférieurs et des délais de règlement plus rapides que les banques traditionnelles.

À bien des égards, cela fait de la finance décentralisée un secteur qui menace de plus en plus le monopole détenu par le système bancaire traditionnel sur les opportunités financières.

Qu'est-ce que le staking ?

Le staking est la pratique consistant à bloquer des crypto-monnaies en échange de récompenses sous forme de tokens de crypto-monnaies supplémentaires. Le staking est crucial pour la sécurité du réseau des blockchains Proof of Stake.

L'investissement en crypto-monnaies permet aux utilisateurs de participer à la gouvernance ou de modifier potentiellement les règles de fonctionnement d'une blockchain. Les utilisateurs qui mettent en jeu des tokens de crypto-monnaie peuvent voter pour décider si des mises à jour ou de nouvelles fonctionnalités doivent être ajoutées à une blockchain “Proof of Stake”.

Le staking est l'équivalent du minage dans les blockchains “Proof of Work” comme le Bitcoin. Mais le staking consomme beaucoup moins d'énergie que le minage et présente une barrière à l'entrée plus faible, car les utilisateurs n'ont pas besoin de rivaliser avec du matériel informatique coûteux pour commencer à gagner un revenu passif.

Pour utiliser des crypto-monnaies afin d'etre un validateur, il suffit aux utilisateurs de connecter un portefeuille à un service de “staking” et de les déposer dans des contrats intelligents spéciaux sur la blockchain, qui sont essentiellement des chaînes de code informatique. Aucune connaissance spécialisée n'est nécessaire et l'opération se fait souvent en quelques clics. Plus les utilisateurs leurs crypto-monnaies, plus ils gagnent en intérêt ou en rendement.

Cela revient à accorder un prêt qui est remboursé avec des intérêts réguliers en plus. Les utilisateurs peuvent recevoir des paiements quotidiens ou hebdomadaires en fonction de l'entité, du service de staking ou de la blockchain avec lesquels ils décident de miser leur crypto-monnaie.

Que sont les échanges centralisées et décentralisées ?

Les bourses sont des marchés en ligne où vous pouvez acheter, vendre et échanger des crypto-monnaies. Il existe deux grands types de bourses : les bourses centralisées et les bourses décentralisées.

Les bourses centralisées (CEX), telles que Coinbase ou Binance, servent principalement d'intermédiaires pour mettre en relation les acheteurs et les vendeurs qui échangent leurs crypto-monnaies aux prix du marché. Un grand nombre d'entre elles permettent également aux utilisateurs d'utiliser des produits plus complexes tels que des produits à effet de levier ou des produits dérivés. En ce sens, les CEX ne sont pas si différents des bourses traditionnelles.

Les bourses centralisées peuvent également faire office de dépositaires si les utilisateurs choisissent de stocker leurs crypto-monnaies dans des “hot wallets” intégrés à leurs plateformes. Si les utilisateurs font cela, cela signifie qu'ils font confiance à l'échange pour garder leur crypto-monnaie en sécurité.

C'est comparable au dépôt d'argent auprès d'une banque, mais cela comporte des risques similaires. Si l'échange fait faillite, vous risquez de ne pas récupérer votre argent.

Les échanges centralisées réglementées doivent se conformer aux lois sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Cela signifie que les utilisateurs doivent généralement effectuer des contrôles KYC (Know Your Customer) pour vérifier leur identité avant de pouvoir transférer des devises (comme des dollars ou des euros) sur leurs comptes.

Les échanges centralisés représentent la grande majorité de la liquidité et du volume des échanges sur le marché des crypto-monnaies. Mais les échanges décentralisés (DEX) sont également populaires parmi les traders. Les DEX sont des plateformes peer-to-peer qui éliminent la nécessité de faire appel à un tiers pour mettre en relation les acheteurs et les vendeurs.

Les bourses décentralisées exécutent les transactions en s'appuyant sur des contrats intelligents, des lignes de code informatique qui automatisent les processus sur la plateforme. Contrairement aux échanges centralisées, les DEX ne servent pas de dépositaires et les utilisateurs ne peuvent pas y stocker de crypto-monnaie. Les utilisateurs ne peuvent effectuer des transactions sur un DEX qu'en se connectant à la plateforme avec un porte-monnaie électronique privé dans lequel sont stockées des crypto-monnaies.

Les échanges décentralisés sont par nature non réglementés et sans autorisation, de sorte que chacun peut utiliser leurs services sans révéler son identité. Certains traders sont attirés par les DEX en raison des frais de transaction relativement bas qui leur sont associés par rapport à leurs homologues centralisés.

Que sont les “Hot Wallets” et les “Cold Wallets” ?

Les “hot wallets” sont des portefeuilles en ligne que vous pouvez utiliser pour stocker vos crypto-actifs sur le web. Vous pouvez accéder à votre hot wallet depuis n'importe où dans le monde, à condition d'être connecté à Internet et de connaître votre mot de passe ou votre "phrase de démarrage".

Les “cold wallets” sont des “hardwares” appartenant à des particuliers qui stockent leurs crypto-monnaies totalement hors ligne.

Les deux types de stockage de crypto-monnaies présentent des avantages et des inconvénients. Les “hot wallets” étant toujours connectés à l'internet, ils peuvent être plus vulnérables aux attaques. Cependant, ils permettent aux utilisateurs d'échanger ou de dépenser plus facilement leurs crypto-monnaies. Les “cold wallets” ne sont pas connectés à Internet. Ainsi, bien qu'ils soient moins pratiques, ils sont plus sûrs.

Un “cold wallets” ressemble davantage à un coffre fort privé, tandis qu'un “hot wallets” peut ressembler à un coffre-fort que l'on trouve dans une banque. Dans le premier scénario, vous avez la pleine garde de vos crypto-actifs. Dans le second, vous faites confiance à un intermediaire pour garder vos crypto-monnaies à votre place.

Les “cold wallets” peuvent être relativement coûteux, tandis que les “hot wallets” sont généralement gratuit. Les utilisateurs devront toujours avoir un accès physique à leur “cold wallets” pour l'utiliser. Ce n'est pas le cas des “hot wallets” qui permettent aux utilisateurs de transférer ou de retirer des crypto-monnaies en toute simplicité à l'aide de n'importe quel smartphone ou ordinateur.

Que sont les monnaies stables ?

Les stablecoins sont des actifs numériques dont la valeur est liée à celle de monnaies, de matières premières ou d'autres actifs traditionnels. Par exemple, le stablecoin EUROC reflète le cours de l'euro.

Certaines pièces stables sont indexées sur le prix de monnaies nationales comme le dollar américain ou l'euro, tandis que d'autres sont indexées sur la valeur d'actifs stables, comme l'or. L'objectif est que les monnaies stables suivent et conservent une valeur spécifique prédéfinie.

Contrairement au bitcoin, aucun nouveau stablecoin ne peut être créé par minage. Il est spécifié dans le code de ces pièces stables qu'aucune nouvelle pièce ne peut être frappée ou émise sur le marché par des personnes autres que celles qui les contrôlent de manière centralisée.

Alors que les monnaies nationales sont émises et gérées par les banques centrales, les pièces stables sont émises et gérées par des sociétés privées. Les deux monnaies stables les plus connues et les plus populaires sont Tether (USDT) et USDCoin (USDC). Ce sont tous deux des monnaies stables adossées à des actifs et fixées à un contre un par rapport au dollar américain.

Les monnaies stables conservent les avantages des crypto-monnaies car les transactions qui les concernent sont de pair à pair, peu coûteuses, quasi instantanées et enregistrées sur une blokchain publique. Les Stablecoins contournent la volatilité des crypto-monnaies car leur prix est lié à des actifs plus stables.

Il est important de se rappeler que les monnaies stables ne sont pas toujours soutenues physiquement par l'actif qu'elles représentent. À ce titre, il existe plusieurs types de tokens stables.

Lorsqu'il s'agit de pièces stables liées à la valeur de monnaies fiduciaires, nous pouvons citer celles qui sont garanties par des espèces, celles qui sont garanties par des crypto-monnaies et celles qui ne le sont pas.

Le stablecoin USDC est adossé à 100 % à des réserves de liquidités stockées dans des institutions financières, tandis que l'USDT est partiellement adossé à des liquidités en plus de divers titres comme des obligations et des obligations. D'autre part, le stablecoin DAI est crypto-collatéralisé, par un panier de crypto-monnaies comme l'Ethereum.

Quels sont les types de monnaies stables ?

Les deux principaux types de monnaies stables sont les monnaies stables adossées à des actifs et les monnaies stables algorithmiques.

Les monnaies stables adossées à des actifs sont adossées à un panier d'actifs tels que des obligations ou des fonds monétaires, et tirent leur valeur de ce dernier.

Les monnaies stables non garanties sont également appelées monnaies stables algorithmiques. Elles utilisent des algorithmes informatiques pour maintenir une valeur constante sur la base de l'offre et de la demande. elles sont généralement plus vulnérables à la perte de leur valeur car elles n'ont pas de valeur sous-jacente réelle, contrairement à leurs homologues garantis.

À quoi servent les monnaies stables ?

L'idée des monnaies stables est de permettre aux personnes utilisant des crypto-monnaies d'effectuer plus facilement des transactions telles que l'achat de biens et de services ou de gagner des intérêts sur leurs avoirs en crypto-monnaies.

Les utilisateurs peuvent déposer leurs stablecoins sur des plateformes financières décentralisées (DeFi) et obtenir des récompenses (rendement) sur ces avoirs. De nombreuses plateformes DeFi offrent des taux de rendement supérieurs à ceux des banques traditionnelles pour les dépôts en monnaie fiduciaire, afin d'inciter les utilisateurs de stablecoins à utiliser leurs services.

Les stablecoins peuvent être envoyés et reçus depuis et vers des portefeuilles cryptographiques peer-to-peer, qui ne nécessitent pas de banque pour fonctionner. Les stablecoins ont été largement reconnus comme ayant le potentiel d'améliorer l'efficacité et de réduire les coûts des transactions transfrontalières, ainsi que d'accroître la concurrence et de perturber les monopoles des banques, favorisant ainsi une inclusion financière plus large pour des millions de personnes à travers le monde.

Disclosure | Copyright © 2022 ETC Group. All rights reserved

Plus d'articles